Qu’en est-il des chevilles, des pieds ou des mains enflés à la ménopause ?

Rétention d'eau à la ménopause, quels solutions ?

Quels sont les causes de la rétention d’eau ?

La plus grande présence de rétention d’eau et de gonflement à la ménopause est principalement liée à la diminution des taux d’œstrogènes dans le corps.  Ces hormones sont capables d’affecter différentes activités métaboliques de notre corps, notamment l’élimination des liquides en excès présents dans les tissus. 

Les conséquences sont une circulation lente , un gonflement généralisé entre les jambes, le ventre et les bras, une lourdeur et même quelques kilos en trop.

Quels sont les autres causes de la rétention d’eau ?

Bien sûr, nous ne devons pas oublier que d’autres facteurs ont une incidence négative sur ce phénomène :  le stress auquel sont confrontées les femmes ménopausées, une alimentation malsaine et un style de vie sédentaire.

Afin de lutter contre la rétention d’eau pendant la ménopause, il convient donc de commencer à améliorer son mode de vie , en particulier en termes de nutrition et d’activité physique.

Contre la rétention d’eau, améliorer votre alimentation …

Comment perdre ou éviter la prise de poids au moment de la périménopause et de la ménopause ? Conseils sur les aliments à privilégier ou à éviter.

Même pour la rétention d’eau, comme pour notre bien-être en général, une alimentation saine est essentielle pour rester en forme. Pour éviter la stagnation des liquides dans notre corps,  voici quelques conseils :

  • Réduisez considérablement la consommation de sel en utilisant de petites quantités d’iodate dans la cuisine et en essayant de le remplacer par des herbes aromatiques ou des épices.  Une excellente alternative consiste à utiliser de la sauce soja. Ce dernier, vendu aussi sans sel ajouté, est capable de donner la bonne saveur à vos plats.
  • Évitez les saucisses, les conserves, les collations et les aliments riches en graisses saturées et en agents de conservation. Les acides gras saturés, contrairement aux acides gras insaturés et oméga 3, sont ceux qui s’accumulent dans les tissus, ce qui donne lieu à un effet de peau d’orange désagréable.
  • Enrichissez le régime en fibres de légumineuses et de grains entiers, tout en diminuant la consommation de sucres raffinés et de farines. Les fibres servent non seulement à nourrir la flore bactérienne intestinale susceptible de favoriser l’élimination des gaz intestinaux, mais elles ont également une action positive sur la motilité gastro-intestinale, agissant sur le gonflement de la région ventrale.
  • Augmentez la consommation de fruits et légumes , en particulier ceux ayant un effet diurétique tels que les épinards, les concombres, les asperges, le melon, les ananas, les oignons, la laitue et les tomates. Il est également recommandé de consommer des fruits contenant des vitamines C et E, des caroténoïdes et d’autres substances antioxydantes, qui aident à éliminer les substances toxiques et les déchets accumulés dans les tissus.
  • Prenez soin de vous avec des tisanes et des infusions . Les tisanes drainantes à prendre 3 fois par jour sont celles à base de mauve, de graines de fenouil et de chiendent
  • Buvez beaucoup d’eau (environ 2 litres par jour), en privilégiant le contenu faible en sodium.

… et ajouter de l’exercice

Pour lutter contre la rétention d’eau pendant la ménopause et, en général, pour améliorer sa vie après 50 ans, il est essentiel de pratiquer une activité physique régulièrement .

Pour éviter la stagnation des liquides, les sports aérobiques et les activités aquatiques telles que la natation et surtout l’aquagym sont idéaux. A travers ce dernier, l’exercice dans l’eau produit un véritable massage de drainage lymphatique sur notre corps.

 

De plus, l’exercice physique aide les reins dans leurs fonctions et aide à libérer les endorphines, améliorant ainsi notre humeur.